Itinéraire dans le Grand Saint-Emilionnais

Châteaux Histoire Nouvelle-Aquitaine Œnotourisme

Itinéraire en partenariat avec

Si vous pensez qu'il n'y a que du vin à Saint-Emilion, vous allez être surpris. Préparez-vous à voyager dans le temps. Le Grand Saint-Émilionnais possède un patrimoine d’une grande richesse, marqué par l’omniprésence de la vigne, mais jalonné par un bâti historique, d’époques et d’architectures différentes, formant les villages et hameaux caractéristiques de ce territoire. Bonne découverte !

Libourne - Saint-Michel-de-Montaigne
62 km
5 jours
15 €

Étape 1

La Bastide de Libourne

Au confluent de l’Isle et de la Dordogne, la Bastide de Libourne fut fondée au 13ème siècle pour être le port maritime de référence de la région à l’intérieur des terres et dès sa création, le commerce fut florissant notamment grâce au vin. La bastide est célèbre pour ses marchés (les mardis, vendredis et dimanches matin) sous les arcades de la place principale, face à son bel Hôtel de ville abritant le Musée des Beaux-Arts. Ses rues rectilignes de Bastide accueillent chaque année en août un festival d’art de rue. N'attendez pas pour découvrir le Libournais.

Étape 2

Le Menhir de Pierrefitte à Saint-Sulpice-de-Faleyrens

En arrivant de Libourne par la D-670, puis la D19, dans la vallée de la Dordogne au bord de la route, vous voici face à un mégalithe : le menhir de Pierrefitte. Imaginez-le maintenant au Néolithique (2600-2300 avant notre ère) juste au bord de la rivière, borne d’un port utilisé par une forte population vivant grâce à la Dordogne. 

Ses dimensions imposantes – 5m20 de hauteur pour 50 tonnes – en font le plus grand menhir du Sud-Ouest, représentant une main droite aux proportions parfaites. Le calcaire est usé au niveau du poignet car de nombreux pèlerins sont venus frotter la pierre pour obtenir sa protection. Les habitants fêtent le menhir de Pierrefitte à chaque solstice d’été. Selon la légende populaire, « la pierre levée » a la réputation de garantir bonheur et prospérité. 

Étape 3

Le village de Saint-Emilion

Pour résumer Saint-Émilion : un joyau de pierre dans un écrin de vigne ! La cité émerge souvent de la brume le matin en arrivant par la D243, laissant voir en premier le clocher de l’église souterraine, dite monolithe, puis l’église Collégiale et son cloitre avec les remparts toujours présents sur près d’un kilomètre. En passant les murailles, admirez les anciens couvents comme celui des Cordeliers avant de descendre vers la partie basse de la ville et ses lavoirs. La Tour du Roy, trônant au sommet du plateau calcaire, pourra être visitée si le cœur vous en dit. 

Entre vos visites du patrimoine médiéval et des artisans du village, laissez une place de choix à la gourmandise et à la gastronomie locale avec ses nombreux restaurants, ses vins et ses macarons !

Étape 4

Montagne : ses églises et ses moulins

Montagne, la discrète. Et pourquoi le devrait-elle ? Forte de sa propre appellation viticole "Montagne-Saint-Émilion" aux vins fruités et structurés, ce village domine Saint-Émilion du haut de sa colline, d’où son nom ! De nombreuses anciennes carrières de pierre ont permis la construction dès la fin du 11ème siècle de nombreuses petites églises romanes : Saint-Georges avec ses modillons burlesques et ses chapiteaux antiques réutilisés dans les murs ; Saint-Martin massive dans le bourg à sa coupole annonciatrice du Gothique ; Parsac au point de vue magnifique sur le vignoble et aux sculptures du chœur pour le moins inattendues. 

Sortez de Montagne, puis, au niveau du château Calon, arrivez aux moulins de Calon. Ces moulins à vent construits au 17ème siècle sont restés en activité jusque dans les années 1930. Ils ont été remis en état dans les années 1980 par la famille Boidron, toujours propriétaire. 

Étape 5

Petit-Palais-et-Cornemps : ses églises romanes

En arrivant dans le village de Petit-Palais-et-Cornemps, vous trouverez l’église Saint-Pierre de Petit Palais. Vous pouvez vous garer sur la petite place. L’église Saint-Pierre est un édifice classé du XII ème siècle. Portez attention aux magnifiques détails de la façade romane, une des plus belles de la région avec ces belles proportions. En observant, vous pourrez découvrir diverses surprises : le tireur d'épines au-dessus et à droite de la porte et deux lions aux allures orientales qui surmontent les fausses portes, tores en amande couverts de dents de loups, archivoltes et chapiteaux variés. 

Faites également une visite à l'église Notre Dame, datant du XI ème siècle et inscrite aux Monuments Historiques. Toute la partie ouest de l'église est en ruine depuis le XVI ème siècle. Son extérieur, garni de lierre épais, révèle des colonnes à pans coupés, des modillons de corniche grossièrement sculptés représentant des figures d'hommes ou des gueules d'animaux.

Étape 6

La route des côteaux

En passant par Puisseguin, empruntez la D130 pour rejoindre Saint-Christophe-des-Bardes. Vous rejoignez ainsi la Juridiction de Saint-Émilion, inscrite au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO pour ses paysages culturels. De beaux châteaux se succèdent alors sur votre route : de Laroque (entre architecture médiévale et moderne) à Fombrauge (chartreuse de 17ème siècle) sur la commune de Saint-Christophe des Bardes. 

Rendez-vous au Château de Pressac à Saint-Etienne-de-Lisse, ancienne forteresse médiévale et actuelle propriété viticole. Son architecture fut modernisée au XIXème siècle, dans un style néo-gothique. Passez aussi par le château de Ferrand à Saint-Hippolyte, château hommage à Versailles !

Étape 7

Château et Tour de Montaigne

En 1572, Montaigne, écrivain, philosophe, moraliste et homme politique français de la Renaissance, se retire dans sa tour pour passer le reste de sa vie à se concentrer sur ses « essais », grande œuvre humaniste du XVI ème. 

« Essayez » vous aussi sa vie de château ! Sa chapelle, sa chambre où il finira ses jours et sa fameuse librairie où l'on peut encore observer les sentences et maximes grecques et latines inscrites sur les poutres. Ce terroir historique ne s’arrête pas seulement au personnage ! Les terres de Montaigne sont aussi viticoles. 20 hectares entourent le domaine et obtient le nom « Château Michel de Montaigne ». Passez une agréable journée à la découverte de ce grand auteur. 

Coup de Yescapa

Les Montgolfiades

Depuis 2011, une quinzaine de montgolfières s'élèvent chaque année dans le ciel de Saint-Émilion pour le plaisir des curieux. Rendez-vous dans la cité médiévale à la fin des vendanges et au lever du soleil pour admirer ce spectacle (troisième week-end d'octobre).

Quelques bons plans pour votre voyage

Saint-Émilion et ses édifices

Le village offre facilement à voir ses remparts, ses anciens couvents mais aussi sa Tour du Roy. Depuis le clocher de l’église monolithe, admirez le village vu d’en haut grâce à ces deux tours. Il est aussi possible de découvrir ses entrailles : aventurez-vous dans cette église creusée dans la roche calcaire au 12ème siècle ainsi que ces catacombes, plus anciennes encore. À vous de décider quels monuments vous désirez visiter !

La Bataille de Castillon

Le plus grand spectacle de la Nouvelle-Aquitaine en juillet-août ! 400 acteurs bénévoles et 50 cavaliers sont les protagonistes d'un spectacle grandiose, au pied du Château de Castegens à Belvès-de-Castillon sur un espace scénique de 7 hectares. L'ultime bataille, entre les forces anglo-aquitaines et l'armée française de Charles VII est mise en scène lors d'une reconstitution haletante d'1h30.

Dégustez des macarons

Cette spécialité gourmande se transmet de génération en génération dans la cité médiévale depuis que les sœurs Ursulines y établirent leur couvent en 1620. Moins colorés que leurs cousins parisiens, les macarons de Saint-Émilion sont fabriqués à partir d’amandes douces et amères, de blanc d’œufs et de sucre. Aujourd'hui, seule Nadia Fermigier, successeur de Mme Blanchez, détient la traditionnelle recette.

Office de tourisme du Grand Saint-Emilionnais

L’Office de Tourisme du Grand Saint-Emilionnais se situe aux portes de Bordeaux sur un territoire regroupant 22 communes entre Libourne et Castillon-la-Bataille. Région mondialement connue, le Grand Saint-Émilionnais possède un patrimoine d’une grande richesse, marqué par l’omniprésence de la vigne et jalonné par un bâti historique, d’époques et d’architectures différentes. Des berges de la Dordogne aux terrasses cultivées et plateaux calcaires, les paysages variés du Grand Saint-Émilionnais vous surprendront durant votre visite ! Alors bonne découverte !

Chaque année, l’Office de Tourisme vous accueille dans ses 2 bureaux d’informations l’un à Sainte-Terre, Capitale Mondiale de la Lamproie et l’autre implanté au cœur de Saint-Emilion, commune inscrite au sein de sa Juridiction au Patrimoine Mondial de l’UNESCO pour son remarquable patrimoine naturel, historique et architectural.

A travers son espace boutique, l’office de tourisme met en valeur le patrimoine extraordinaire de Saint-Emilion et de sa région avec de nombreux produits locaux. L’office de tourisme dispose également d’une billetterie en ligne avec de nombreuses visites et séjours qui proposent de découvrir Saint-Emilion de différentes façons : de quoi s’organiser votre séjour sur-mesure !

En savoir plus
Office de tourisme du Grand Saint-Emilionnais